Mon compte
Panier
Vous avez  0  article

    Étude sur la marine des galères     - 1861 -

    Étude sur la marine des galères     - 1861 -

 
Auteur : A. Laforêt
Edition : Marius-Olive Éditeur
Réf. : MA-C-ALA1

- Demi-chagrin

 

Indisponible pour le moment !




* Reliure demi-chagrin : voir note du relieur en bas de page.



 
 
Auteur de l'ouvrage :
 
Auguste Laforêt fut juge au tribunal de première instance de Marseille.
On lui doit diverses études historiques et littéraires dont une étude sur les galères, la peste de 1720, le bâton...
 
Table des matières :




Commentaire sur l'ouvrage :
 
     Cette Étude sur la Marine des Galères a été écrite sous forme d'articles par Auguste Laforêt pour la Revue de Marseille et de Provence. C'est sur l'insistance de ses amis qu'il s'est engagé ensuite à réunir ses articles afin d'en réaliser un ouvrage.
 
     A cette époque, Napoléon III avait donné l'ordre d'exécuter la reconstitution d'une trirème d'une quarantaine de mètres de long à Clichy, afin d'élucider les questions de la vogue antique. Le lancement eut lieu sur la Seine à Asnières le 9 mars 1861. D'autres essais menés sur la Seine et à Cherbourg furent peu concluants. Les amis de Laforêt pensaient qu'au moment où l'attention du publique serait attirée par la galère antique, l'intérêt pouvait aussi se porter sur la galère moderne.
 
     Par-delà les commentaires historiques et techniques, l'ambiance d'un port méditerranéen tel que Marseille transparait du fait même du type de la rédaction originelle par articles comme le précise lui-même l'auteur : «Si le résultat qu'on m'a fait espérer se réalise, si j'ai des lecteurs ailleurs qu'à Marseille, ceux-ci, en se rappelant l'origine et la destination première de mon travail, seront moins étonnés d'y trouver une couleur locale prononcée ; ils comprendront également qu'il était difficile, en parlant des galères de France, de ne pas parler souvent du port qui leur était spécialement affecté ».
 
     Note : Auguste Laforêt parle dans sa présentation de trière romaine. La différence entre une trière et une trirème ? Ces deux noms désignent le même navire de guerre, long et effilé, à vocation militaire et mu par trois rangées de rameurs. Simplement la trière développée à partir du pentécontore (50 rameurs) était grecque alors que la trirème, sa copie, était romaine.
 
     De la trirème lancée en 1861 fut exécuté un modèle. Celui-ci est conservé au Musée de la Marine sous le numéro 1MG7. (N° 880 du catalogue 1909).
 

 


Plan de l'arsenal à Marseille


 
Description du volume :  
Référence Polak : 5036
Nombre de pages : 192
Nombre de planches : 2
Format : In-8° (120 x 210 cm)
Poids env. : 500 g
ISBN : 978-2-9538301-2-5
 
 
Note du relieur :
 
Volume In-8° relié demi-chagrin, dos à nerfs, titre or fait main.
Corps d'ouvrage papier vergé 100 g. Signet, tranchefiles.

     En reliure on dénomme chagrin un cuir présentant du grain et généralement obtenu à partir d'une peau de chèvre. La dénomination plein chagrin concerne un ouvrage dont la couverture est entièrement recouverte de ce cuir. Le terme demi-chagrin s'applique à un livre dont seul le dos est constitué de ce cuir.
 
     Le fait que nos ouvrages soient reliés à la main de façon unitaire ou en si petite série implique que l'aspect : cuir, couvrure, tranchefile et autres peuvent varier selon le disponible en stock. Ceci n'affecte en rien la qualité, mais nous insistons pour bien souligner qu'il est impossible d'assurer une stricte et identique présentation à tous les volumes, ce qui fait d'eux, en quelque sorte des pièces uniques.

Les exemplaires de cet ouvrage sont numérotés et portent l'empreinte du timbre à sec des Éditions du Petit Vincent.






Étude sur la marine des galères            - 1861 -
 	 
    Construction des vaisseaux du Roy     -1691-
Conditions générales de vente Livraison & Frais de port Paiement en ligne sécurisé Notice légale Liens
Création site e-commerce